Juergen a rejoint la faculté de calcul de l`Université Queen`s à l`hiver 2000. Il a reçu un M.Sc en informatique de l`Université de technologie de Berlin en 1992, un M.Sc. in Pure and Applied Logic en 1994 et un doctorat en informatique en 1999 de l`Université Carnegie Mellon. Juergen a été co-président de la Conférence internationale ACM/IEEE 17ème sur les langages et systèmes d`ingénierie axés sur le modèle (modèles 14) et de la Conférence internationale IFIP sur les techniques formelles pour les systèmes distribués (FAMBIANCES-FORTE` 11). Il est membre des comités de rédaction des revues Springer Software and Systems Modeling (SoSyM), et des outils logiciels pour le transfert de technologie (STTT) et préside actuellement le Comité de pilotage des modèles et en tant que coprésident intérimaire de la recherche et des universités Comité de l`Eclipse papyrus Industrial Consortium. Ses recherches ont été soutenues par diverses sources, dont IBM, GM, Ericsson, le Conseil des sciences naturelles et du génie du Canada (CRSNG), les centres d`excellence de l`Ontario (OCE), le ministère de la recherche, de l`innovation et des sciences de l`Ontario, la Deutsche Forschungsgemeinschaft (DFG), et le service d`échange académique allemand. Chez Queen`s, il a été président des études de premier cycle (2015-2017) à l`école de calcul où il dirige également le groupe de modélisation et d`analyse en génie logiciel (MASE). Dans la communauté de développement de logiciels, l`utilisation de la modélisation exécutable a été particulièrement forte dans le contexte des applications système en temps réel et de la modélisation spécifique au domaine. Dans la communauté d`ingénierie du système, les outils basés sur des modèles permettent la simulation et l`analyse de modèles de systèmes complexes. Et, encore plus largement dans les communautés d`ingénierie et scientifiques, il y a un ensemble robuste d`outils de modélisation exécutables qui prennent en charge l`intégration matérielle, la simulation d`ingénierie et la modélisation mathématique. Aujourd`hui, tous ces groupes techniques se réunissent pour développer une nouvelle génération de systèmes Cyber-physiques de plus en plus compliqués, tels que les avions, les voitures et les dispositifs médicaux – et, avec la croissance de l`Internet des objets, de plus en plus d`appareils que nous utilisons tous les jours. Les approches fondées sur des modèles sont essentielles pour traiter les problèmes fonctionnels, de fiabilité et de sécurité pour ces systèmes. Ce panel rassemblera des chercheurs et des praticiens de tout le système et des communautés de logiciels pour discuter de leurs approches et expériences avec l`utilisation de la modélisation exécutable pour répondre à ces questions difficiles, de la recherche en laboratoire, à l`ingénierie développement, au déploiement du monde réel.

Les panélistes couvriront les avantages et les facteurs de succès de la modélisation exécutable et proposeront des orientations futures pour progresser davantage sur le terrain. Titre: modélisation exécutable pour le matériel, les logiciels et les systèmes Cyber-physiques modélisation hydraulique: SWMM contient un ensemble flexible de capacités de modélisation hydraulique utilisées pour acheminer le ruissellement et les entrées externes à travers le réseau de canalisations, de canaux, unités de stockage/traitement et les structures de dérivation. Il s`agit notamment de la possibilité de faire ce qui suit: le modèle de gestion des eaux pluviaux de l`EPA (SWMM) est utilisé pour des simulations à un seul événement ou à long terme de la quantité et de la qualité des eaux de ruissellement dans les zones principalement urbaines – bien qu`il existe également de nombreuses applications qui peuvent être utilisées pour systèmes de drainage dans les zones non urbaines.